Anticor

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player

Powered by RS Web Solutions

A suivre
ANTICOR
Contre la corruption, pour l'éthique en politique.

  • La curieuse déclaration d’Emmanuel Macron lors de la promulgation des lois pour la confiance dans la vie politique
    Le président de la République, Emmanuel Macron, a promulgué, aujourd’hui, la loi ordinaire et la loi organique pour la confiance dans la vie politique… Il a souhaité signer ces textes en direct à la télévision, avant de faire une étrange déclaration : « Ces deux lois sont des engagements de campagne importants qui constituent une vraie rénovation

  • Anticor à Frangy-en-Bresse : « Il faut aussi moraliser les pratiques dans les partis politiques ! »
    L’association des amis de la Rose, présidée par Denis Lamard, et Cécile Untermaier, députée PS, ont organisé la 45e fête populaire de Frangy-en-Bresse (Saône-et-Loire), devant plus de 200 personnes. Boris Vallaud, député PS, et Jean-Christophe Picard, président d’Anticor, étaient invités à débattre sur le thème « Rétablir la confiance ». Pour Cécile Untermaier, « c’est par ces règles

  • Filles de Michel Mercier : Anticor souhaite l’ouverture d’une enquête
    Le Canard Enchaîné du jour révèle que le sénateur Michel Mercier avait embauché ses deux filles comme assistantes parlementaires, pendant neuf ans pour l’une (Véronique) et deux ans pour l’autre (Delphine). Problème : Delphine Mercier, censée travailler au Palais du Luxembourg, habitait et travaillait à Londres, pendant la même période. Selon le journal satirique, le

  • Déclaration d’intérêts du maire de Metz : Anticor saisit la HATVP
    La loi du 11 octobre 2013 relative à la transparence de la vie publique dispose que « adressent également au président de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique une déclaration de situation patrimoniale et une déclaration d’intérêts […] dans les deux mois qui suivent leur entrée en fonctions […] les titulaires

  • Anticor demande à nouveau la révocation de Patrick et Isabelle Balkany
    Suite au renvoi en correctionnelle de Patrick et Isabelle Balkany, le président d’Anticor, Jean-Christophe Picard, a écrit au Président de la République pour demander la révocation du maire et de la première adjointe de Levallois-Perret, comme le permet le code général des collectivités territoriales. Monsieur le Président de la République, Patrick Balkany et Isabelle Blakany


FacebookGoogle BookmarksTwitter

image1.jpg

Nouvelles

Carmaux. 120 ans de mairie socialiste : restaurons la démocratie locale


De g à d,S.Entraygues,R.Crespo et T.San Andrès invitent au débat.

Demain mardi 15 mai, le syndicat des mineurs CGT et l'association départementale des élus communistes et républicains (ADECR 81), invitent la population à une rencontre sur le thème «Restaurons la démocratie locale».

Alors que ce même mardi 15 mai François Hollande sera officiellement intronisé Président de la République, on commémorera à Carmaux le 120e anniversaire de l'élection de Jean-Baptiste Calvignac, premier maire socialiste de la cité minière élu le 15 mai 1892.

Fils de mineur, ajusteur, Jean-Baptiste Calvignac entrait à 19 ans à la société des mines de Carmaux, dirigée par le baron Reille, patron de la droite Tarnaise, et son gendre Ludovic de Solages, député depuis 1889.

Se lançant très vite dans l'action politique et syndicale, notamment pour défendre la sécurité au travail, Calvignac devint secrétaire du syndicat des ouvriers mineurs, puis conseiller municipal et maire, une élection qui mettait un terme au pouvoir à sens unique qu'exerçait alors De Solages sur la municipalité.

Son licenciement, sous prétexte de ses absences imposées par l'exercice de son mandat d'élu, entraînera un vaste mouvement de grève, qui durera du 16 août au 3 novembre 1892, suivi par 3000 mineurs.

Jean-Jaurès soutient cette grève dans de nombreux articles écrits dans La Dépêche.

Le maire est alors réintégré, provoquant la démission du marquis de Solages de son poste de député.

Jean-Jaurès sera quant à lui élu à cette fonction le 8 janvier 1893.

Mardi 15 mai sera donc à la fois l'occasion de commémorer ce 120e anniversaire et d'échanger sur les enjeux de la démocratie locale, de débattre, à la veille des législatives, sur l'avenir de la loi portant réforme des collectivités territoriales: «L'abrogation de la réforme et des états généraux pour une réforme démocratique des collectivités motivent cette invitation», explique Robert Crespo, adjoint à la culture (Communiste et Républicain) de Carmaux, en présence de Serge Entraygues, conseiller général (CR), et de Thierry San Andrès, maire (CR) de Saint-Benoît de Carmaux.

Mardi 15 mai à 10h30,chambre syndicale des ouvriers mineurs,22, rue Victore Hugo à Carmaux,Avec Roland Foissac, vice président du Conseil Général et président de l'ADECR.

 

source : http://www.ladepeche.fr/article/2012/05/14/1352556-carmaux-120-ans-de-mairie-socialiste.html